AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qu'est-ce que le bien et le mal dans cette vie?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




avatar

ME, MYSELF AND I


ϟ Messages : 71
ϟ Date d'Arrivée : 21/06/2011
ϟ I'm : 30
ϟ My famous quote : Lorsque la lune brille, les étoiles se cachent...
ϟ Groupe : Werewolf

MY ROAD
▬ STATUT RP: [ OPEN ]
▬ A ne pas négliger :
▬ FRIENDS & ENNEMIES:

MessageSujet: Qu'est-ce que le bien et le mal dans cette vie?   Mer 29 Juin - 14:50


Elena & Maeva
lorsqu'il y a d'autres possibilités...



Assise dans un coin sombre de ma tente, j'avais replié mes genoux contre ma poitrine et avait passé mes bras autour de ceux-ci. J'avais été jumelé avec le loup alpha de la meute. Cela me faisait encore bizarre de penser que maintenant je ne serais plus la même. Lors de mon arrivée au camp, j'avais eu beau me cacher autant comme autant, mes tentatives furent vain. Je fus rapidement repéré par les autres loups-garous. Ils avaient décidé de me prendre tout de suite en main pour me « former ». J'étais encore une très jeune lycanthrope, que j'avais du potentiel et ils semblaient vouloir me mouler comme bon leur semblait. Enfin... c'est ce que j'ai cru comprendre.

Je n'étais pas habitué de vivre ainsi. Étant à l'ordinaire dans le grand luxe de mon loft, ce camp me semblait plus que minable. J'étais complètement dépaysé et déboussolé. Je n'avais plus aucun repère, rien pour me baser.

Depuis les quelques jours passé, les loups de la meute avaient essayé de plusieurs façons d'animer mes instincts de chasseuse. Ils semblaient tous trouver le goût du sang normal. Mais j'avais toujours quelques résistances. La chasse ce n'était pas vraiment mon fort. La seule chose que j'avais l'habitude de traquer c'était les hommes, mais seulement pour le plaisir! Et non pour faire le mal... D'ailleurs... ma conception du bien et du mal était complètement chambouler. Qu'est-ce que le bien? Qu'est-ce que le mal? Puisque, de ce que je pouvais voir les autres loups ne pensaient pas qu'ils avaient tort de faire ainsi. Après tout, qui avait décidé des normes? Peut-être que tout ce que j'avais connu jusqu'ici n'était pas la bonne voie et que maintenant je prenais le bon chemin! Mais comment en être certaine? Je n'aimais pas cette façon de vivre. Je m'ennuyais de mon confort quotidien, d'avoir tout ce que je voulais, quand je le voulais. J'avais l'impression de ne plus être moi-même... J'étais tiraillé entre la personne que j'étais et ce que les autres voulaient que je sois. Cela ne me semblait pas approprier de les contrariés. Ils semblaient néanmoins avoir trouvé la façon dont ils allaient « m'utiliser ». Je n'ai pas exactement la « shape » d'une combattante. Je suis plutôt petite et pas très robuste. Faut dire que je n'ai jamais eu à utiliser de force dans mon métier, ni même dans ma vie. Cependant, je ferais un excellent appât pour attirer les hommes dans mes filets. Une jolie demoiselle en détresse, quel homme digne de ce nom passerait son chemin?

Je soupirais avant de me lever. À quoi me servait-il de me lamenter sur mon sort maintenant? Ce n'était peut-être pas si mal que ça de se transformer à chaque pleine lune. Il y avait quand même de bons côtés. Premièrement, le mystère de mes réveils où j'étais couverte de sang était résolu. Deuxièmement, je n'étais pas la seule! Cela semblait rendre la nouvelle moins difficile à digéré. Il y avait aussi des désagréments... par exemple tous ces meurtres commis. Mais... peut-on réellement considéré cela comme tel? Je veux dire... C'est pour ce nourrir... On ne peut pas en vouloir à un renard de manger un lièvre. Était-ce la même chose dans ce cas ci? Sinon, qu'est-ce qui était différent? Il y avait trop de questions auxquelles je ne pouvais répondre.

Je sortais alors de ma tente. Je devais me changer les idées. J'étais épuisé d'essayer de trouver les réponses à mes interrogations sans succès. Personne n'était venue me chercher pour une quelconque mission et j'avais donc pris en considération que j'avais ma journée de libre. Je me promenais jusqu'à ce que je trouve un petit coin tranquille sur le dessus une côte. J'allais m'y asseoir pour regarder l'horizon. Je n'avais jamais pris conscience de toute la chance que j'avais avant même que tout cela arrive. Et c'est dans des moments comme celui-ci qu'on se rend compte que tout aurait pu être complètement différent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

ME, MYSELF AND I


ϟ Messages : 38
ϟ Date d'Arrivée : 19/06/2011
ϟ My famous quote : Le seul moyen de résister à une tentation, c'est d'y succomber
ϟ Copyright : art&misc
ϟ Groupe : Werewolves

MY ROAD
▬ STATUT RP: [ OPEN ]
▬ A ne pas négliger :
▬ FRIENDS & ENNEMIES:

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le bien et le mal dans cette vie?   Sam 9 Juil - 11:14

J’avais souvent tendance à oublier ma condition de lycanthrope. De ce fait, je me plaçais souvent du mauvais côté de la barrière, du côté de ceux qui souffraient, les prisonniers. Je m’attachais à recoudre les plaies, à mettre des pansements, à pratiquer de menus opérations, enfin tout ce que la précarité du camp nous permettait de faire.

« Doc, pourquoi vous faîtes ça ? »

L’homme, dont la jambe avait été mordue la veille, posa une main sur mon épaule. Une aiguille entre les doigts, je recousais la peau béante de mon patient. Son short de toile était complètement humide et rouge. J’avais déjà eu l’occasion de sympathiser avec lui, tout en lui cachant ma lycanthropie.

« Pourquoi ils vous gardent, avec eux, je veux dire. Vous êtes humaine, non ? »

Un petit sourire triste se dessina sur mon visage. Je préférais ne pas m’attarder et sortie donc de la tente, les mains pleines de sang. J’eu un léger moment de flottement. Il fallait absolument que je les sorte de là. Je surpris ce regard bleu qui me surveillait depuis mon arrivée ici. Il ne dit rien, comme à son habitude. Un vrai fantôme, cet homme. Je le fixais trente secondes, avant de me détourner. J’avais surement mieux à faire.

Je marchais donc dans le camp. A travers certaines toiles, je pouvais entendre les gémissements de quelques malheureux. J’accélérais le pas et m’arrêtais derrière un arbre pour rendre le contenu de mon estomac. Pourquoi ? Pour quelles raisons fallait-il que le destin soit aussi cruel ? En cinq ans, j’avais vu ma vie basculer, et à cause de « personnes », d’êtres surnaturels dont je n’avais rien à faire, je crachais quotidiennement sur mon serment d’Hippocrate. Et cette ouïe ! Je fermais les yeux, une main sur la bouche, l’autre sur la tête, m’attachant à effacer de mon environnement les sons des chaînes, des geintes et des chairs ouvertes. Mon Dieu, pardonnez moi ! Pardonnez-moi d’être le bourreau forcé de l’histoire ! Si je n’avais pas été persuadée que ma survie pourrait en aider quelques uns, je me serais jetée du plus haut pont des alentours.

J’observais les alentours, vérifiant que personne ne m’avait vu. Une silhouette se dessinait au loin. Je n’eu aucun mal à reconnaitre le dos de la jeune louve, dont j’avais vaguement entendu parler, mais à qui je n’avais jamais adressé la parole. J’allais vers elle d’un pas décidé, cherchant probablement une échappatoire à mes pensées obscures. Enfin, j’avouerais que mon but était surtout de la rallier au bon côté de la force. Une fois à sa hauteur, je dis.

« C’est étrange de se sentir à ce point changé, n’est-ce pas ? »

Je regardais l’horizon avec elle, debout et en retrait. Un oiseau passa, se jeta sur une souris et l’emporta.

« Je veux dire, qu’après tout ça, il est assez facile de croire que tout est écrit, que l’on est ce que l’on est parce qu’il le faut. Si tu savais à quel point tout cela est faux. A quel point, chaque matin, on se maudit, pour la nuit passée. Et que chaque soir, on prie pour ne pas parjurer sa part d'humanité. Les autres veulent nous faire croire que nous sommes l'évolution de l'espèce. J'ai plutôt l'impression d'en être la décadence. »

Je tapotais un caillou de mon pied, puis l’envoyais finalement valser vers le fond. Avais-je peur qu'elle me dénonce ? Non, je m'en fichais comme du premier cure dent que j'avais utilisé Qu'ils viennent ! J'aurais pu arracher quelques têtes pour toutes ces choses qui se passaient.

« Je crois que je dis n’importe quoi… Je suis fatiguée de toutes ses horreurs, et je ne voudrais surtout pas t’embêter avec ces discussions métaphysiques. »

J’émis un petit rire coincé.

« Enfin bref ! Maeva, c’est ça ? Je suis Elena. Ravie de te rencontrer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

ME, MYSELF AND I


ϟ Messages : 71
ϟ Date d'Arrivée : 21/06/2011
ϟ I'm : 30
ϟ My famous quote : Lorsque la lune brille, les étoiles se cachent...
ϟ Groupe : Werewolf

MY ROAD
▬ STATUT RP: [ OPEN ]
▬ A ne pas négliger :
▬ FRIENDS & ENNEMIES:

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le bien et le mal dans cette vie?   Dim 10 Juil - 5:40

C'est seulement aujourd'hui que je réalisais toute l'étendue de la perte que j'avais subie depuis que les monstres étaient sortis du placard. J'avais un loft, toujours entouré, une garde-robe pleine à craquer, des conquêtes à la tonne, des fêtes à chaque fin de semaine... Mais maintenant quel était la valeur de l'argent? Elle n'en avait plus aucune! Tout ce que j'avais accumulé au cours des dernières années se sont envolées en si peu de temps...

J'étais tellement absorbée dans ma bulle que c'est à peine si je remarquais l'arrivée de l'inconnue. J'entendis des pas derrières moi mais, ne me retournais pas pour regarder qui arrivait. Il y avait tellement d'activité dans les camps que c'était plus que difficile d'être complètement seul. De plus, il était impossible de savoir quand il allait y avoir un quelconque crime. J'optais donc pour la manière simple : ignorer cette présence. Mais, bien rapidement, il me fut impossible de l'ignorer lorsque ses paroles parvinrent à mes oreilles. Je fus néanmoins surprise de sa question et relevais la tête vers la voix féminine qui se fit entendre. Je la regardais en clignant des paupières quelques instants. Je l'avais déjà vu. Elle était médecin je crois. Je ne lui avais encore jamais parlé. J'haussai les épaules puis je reposais le regard vers l'horizon.

-Effectivement... C'est... indescriptible.

Le mot me semblait pourtant faible pour décrire ce que je ressentais en ce moment même, j'irais jusqu'à dire depuis que tout avait changé. Elle marquait cependant un point. C'était on ne peut plus étrange de voir que je n'étais plus la même. Enfin... c'était l'impression que j'avais. Moi qui étais habituée de tout avoir quand je le veux... Le choc n'était que plus grand! Je ne dis pas que cela devait être moins pire pour les autres, mais disons que je tombais de haut et que l'atterrissage était douloureuse.

J'écoutais attentivement le reste de son discours en me demandant où elle voulait en venir exactement. Cela ne me semblait pas très clair. Le destin... L'on ne dit pas que lorsque quelque chose arrive, il est impossible de l'éviter car, rien n'arrive jamais pour rien. Pourtant, elle semblait croire qu'il était possible de passer à côté. Je fronçais les sourcils, incertaine. Il est pourtant impossible de changer notre lycanthropie! Alors, comment faire autrement? Eh puis, qui pouvais dire sans aucun doute raisonnable que le destin existe? Après tout, si on le veut, il est possible de faire nos propres choix! Mais sommes-nous réellement maître de nos décisions ou nous laissons-nous influencer par notre entourage sans réellement nous en rendre compte? Comment en être certain?

Je sentais le mal de tête m'assaillir le crâne. Je n'avais jamais vraiment été philosophe, préférant laisser aux autres le plaisir de s'occuper de cela. Néanmoins, les circonstances m'obligeaient à prendre des décisions et de bien réfléchir afin de faire les bons choix.

-Peut-on vraiment changé qui nous sommes réellement?

Je me frottais la nuque mal à l'aise. Avec le sujet qu'elle avait elle-même entamé, je savais que je pouvais poser mes questions. Ou du moins je le supposais. Peut-être étais-je en train de me mettre les pieds dans les plats, mais après tout, que risquais-je?

-Je veux dire... Peux importe ce que l'on fait, on va toujours être un loup-garou qu'on le veuille ou non. On ne peut rien y changer. Non?

Je tentais de me concentrer sur notre conversation afin de ne pas entendre les supplications des martyrs derrières nous. Cela était trop affreux et me donnait froid dans le dos. Vous savez, le son en background qui vous prouve que vous êtes en train d'écouter un film d'horreur... Eh bien c'était exactement la même chose.

-Tu ne m'embête pas... répondis-je avec un petit soupire.

J'entendis son petit rire. Visiblement, elle était aussi mal à l'aise que moi.

-Le plaisir est partagé.

Je lui fis un petit sourire à mon tour. J'avais peut-être changé malgré moi, mais je n'avais toujours pas perdu mes bonnes manières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




ME, MYSELF AND I



MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le bien et le mal dans cette vie?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Qu'est-ce que le bien et le mal dans cette vie?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Road Again ϟ Ad vitam aeternam ::  :: 
CALIFORNIE
 :: 
LOS ANGELES
 :: 
LE CAMP
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit