AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Everything changes. I'm just doing the same. — Sam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Try to TryDeal to Thrill

avatar

ME, MYSELF AND I


ϟ Messages : 137
ϟ Date d'Arrivée : 17/06/2011
ϟ My famous quote : Try to try & deal to thrill.
ϟ Copyright : Cristalline
ϟ Groupe : Suckers

MY ROAD
▬ STATUT RP: [ OPEN ]
▬ A ne pas négliger :
▬ FRIENDS & ENNEMIES:

MessageSujet: Everything changes. I'm just doing the same. — Sam   Lun 27 Juin - 5:36


Avéré. Inévitable. Destiné. Faisable. Une éternité parmi tant d'autres. J'avais bien attendue. Desservant cette réalisation. Un beau point. Placé comme il lui faut. Déplacé pour la proie. Victime hors du commun des immortels. Nom surnaturellement historique. Prénom internationalement populaire. Seul. Unique. Incroyable. Sam Winchester. Grand bonhomme. Belliqueux ; pacifiste. Enigme insensé, mystère sans issue pour cette même personne. C'est pourquoi la présence de son frère n'est pas forcément requise lorsque j'aurais l'occasion de m'entretenir avec lui. Lorsque je commencerai à mentir pour de bon tout en gardant le silence. Mes désirs n'étant des ordres que pour moi. Je me sers donc avec minutie. Je n'avais même pas pris la peine d'en parler fixement à mes soeurs de substitution. Personne n'est au courant. Une chose qu'à l'avenir, je devrais tâcher d'arranger si je veux absolument devenir l'élève modèle que je prend pour exemple. Le véritable dilemme. Le vraisemblable défi. De l'adrénaline pareille. Je n'en avais jamais vraiment possédé. N'ayant jamais fait de véritable choix en ce qui concerne mon existence. Plutôt déroutant. Vaguement enthousiasmant. J'allais devoir tromper l'homme le plus lucide. Un jeu d'adultes dangereux & monstrueusement irréparable si l'erreur a lieu. Après tout. Les grands esprits se rencontrent.

Il tourne. Il tourne. Je patiente encore. Il n'a peut être pas compris. Mes indices. Mes messages. Mes signes. C'est pourtant clair. Le dessin d'entrepôt. Un seul moisi dans tout le centre ville. Je suis à bout de nerfs. Tendue contre l'intact mur du bâtiment. J'aiguise mon arme dont ce soir je ne ferais pourtant pas usage. Un mal de ventre. Un mal de coeur. Un mal fou pour le faire venir ici. Un délire pour le convaincre de devenir mon précepteur dans le métier. Je ne sais vraiment que dire à mon être pour m'assurer d'une quelconque réussite dans tous les cas. S'il arrive à franchir cette porte sans avoir besoin de menaces pour ; ce sera un miracle. S'il accepte le tout. Une impossibilité débordante. Je reste sur mes fantasmes. Me fixant grâce à cette lame que j'ai anciennement adopté pour son graphisme exemplaire. Elle ne coupe rien. Ne transperce rien. Juste procure la sensation d'être protégée par sa grande beauté. Ce poignard. C'est un peu moi. Capable de grandes choses pour le plus grand malheur des autres & pourtant, volontairement inactive. Bizarrerie royale. Je le conçois. De même, je pense à ce qu'il faudrait changer dans ma vie afin de pleinement me consacrer à ma nouvel état. Je ne pourrais plus regarder les miens en face. Je ne pourrais plus prendre goût à la luxure d'un bon chez soi. Je devrais me montrer plus dur & audacieuse que je ne lui déjà. Surtout. Abandonner ma famille. Ma drôle de famille d'amis. Tous ces gens pour lesquels j'ai toujours témoigner du respect & de l'amour dans un sens. Je devais les délaisser pour partir me battre contre je ne sais quoi avec des inconnus dont la réputation est d'être cruels. Plutôt malmenant pour ce monde que je fréquente. Bientôt, je devrais me cacher pour me nourrir. Effacé mes traces le plus attentivement possible. La faute n'aura pas sa place. Si jamais ils apprennent. Si jamais ils découvrent. & je prend le risque. Comme j'en prenais un à 8 ans. Comme j'en prenais un à 26 ans. J'ai vieillie. J'ai pourri. & le naturel n'étant pas biodégradable. Je soupire. Des questions d'adolescente. Ce n'était pas le moment d'être nostalgique. Mon avenir va se jouer ce soir, cette nuit. Alors, tâchons d'être réaliste. Sage. Endurcie. Ouverte & coopérative même si politesse & vérité se cachent encore. Etant à l'étage, je m'accroupis pour voir à travers le grillage servant de sol. Capable de me priver de quelques inspirations, je m'exécute à volonté. Il est là. Le Winchester sauvage. L'objectif de cette mission suicide. Un détail m'échappe : serait se plus approprier d'apparaître derrière lui ou de sauter humainement par dessus la barrière pour atterrir un couple de mètres plus bas. J'opte pour la première. Bien qu'il soit sûrement armé. Je ne veux qu'il pense être en mesure de me surpasser niveau force physique. Je suis. Il est. Nous sommes là pour discuter. Bien qu'en pleine guerre, je choisi de prendre la parole plutôt que les armes. Un geste qu'autrefois, impulsive, je n'aurais pas eu l'envie d'animer. Le grand gars avance. Bien sûr, il est attentif. Presque apeuré même. J'en profite. Derrière lui. J'avoue me sentir petite. Dans bien des matières. Un homme capable de revenir de l'Enfer & de rester de marbre par la suite. Je baisse les yeux, l'histoire d'honorer cette véritable pensée. Née rumeur. Il est l'heure. Il est temps. Il est là. & action !

... Yo ?

Un salut hésitant. Un bonjour de débutant. J'avais réussi à prendre place dans l'esprit d'une certaine Jaime Hardley, jeune femme de 26 ans, sensible & fertile d'esprit. Ma position ? Je n'ai pas changer d'emplacement. Juste fait une grimace ; mélange d'incertitude & d'angoisse. Lui montrant mes paumes, à la fois comme prolongement de ce triste bienvenu & pour lui prouver que je ne suis faussement pas armée. Au final, j'arbore un léger sourire. Non pas moqueur. Juste innocent. J'espère ne pas avoir à jouer le rôle de l'imbécile sans défense trop longtemps. Le malaise risque, sinon, je reprendre le dessus & de dévoiler ma réelle personnalité, ma véritable nature. Un risque en trop, qui ne devrait normalement pas être au menu. Patiemment, j'espère qu'il ne me collera pas une balle quelque part. Juste qu'il me répondra, fidèle à lui même dans ses propos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Everything changes. I'm just doing the same. — Sam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Road Again ϟ Ad vitam aeternam ::  :: 
LOUISVILLE
 :: 
DOWNTOWN ET SES CHANTIERS
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Autos | Rallye Auto