AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rochel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Rochel



avatar

ME, MYSELF AND I


ϟ Messages : 32
ϟ Date d'Arrivée : 26/05/2011
ϟ I'm : 26
ϟ My famous quote : We saved the world. I say we have to party !
ϟ Groupe : Angels

MY ROAD
▬ STATUT RP: [ OPEN ]
▬ A ne pas négliger :
▬ FRIENDS & ENNEMIES:

MessageSujet: Rochel   Sam 28 Mai - 3:00




Rochel
ENTRE LE CIEL ET LA TERRE TU ES L ANGE QUI PASSE.



(c) copyright



YOU STUPID LITTLE THUG...
CARTE D'IDENTITE





(c) Fanaud



• NOM : Hubble
• PRENOMS : Lysander
• ÂGE : 17 ans physiquement / Depuis la création
• NATIONALITE : Anglaise
• J'HABITE EN : New-York
• SITUATION AMOUREUSE : None
• SIGNE(S) PARTICULIER(S) :
• GROUPE : Angels
• CELEBRITE : Emily Brown


CARACTERE
MOI JE SUIS COMME CI, COMME CA...




Rochel est un ange. Oui, dans tout les sens du terme. C'est un être dont l'amour, parfois trop encombrant, rayonne. Lumineux, doux, il ne vit que pour porter un message de dévotion. Ce qui n'est, en soi, pas une mauvaise chose. Si on ne prend pas en compte son incroyable naïveté, et sa capacité exponentielle à ne pas vouloir comprendre le mal qui investit tout être, le poussant parfois sur de mauvais sentiers. Non, ça, Rochel ne veut pas et ne le comprendra sans doute jamais. Depuis le début de son existence, son point de vue n'a pas changé, il reste aveuglé par l'idée que Dieu est là, Dieu les guide, Dieu est bon. De même, si vous lui demandez, le paradis n'est sûrement pas en guerre civile, il y aurait donc, selon ses dires, des petites disputes entre ses frères. Et bien entendu, tout ira bien dans le meilleur des mondes d'ici quelques minutes. La violence n'est pas non plus une option envisageable, seule la lumière et la connaissance des lois divines peuvent résoudre les conflits. D'ailleurs, c'est presque comme si, pour Rochel, le mot conflit n'existe pas. Il préfère l'ignorer. En somme, c'est une créature incroyablement, totalement, vraiment, mais alors très manipulable. Il suffit de lui demander quelque chose, et il dira oui. Le simple fait d'éclairer quelqu'un, et quelle que soit cette personne, lui suffit. Il n'ira pas chercher plus loin. Malheureusement. Lui reste cependant une franchise incroyable, à désarmer un G.I, une franchise d'enfant qui découvre encore et encore le monde qui l'entoure. Ou plutôt, ce nouveau monde, la terre. Entre le ciel et l'enfer. Ce lieu où l'espoir est difficile, où le libre arbitre et la destinée se disputent la vedette.







MY DRAMATIC STORY
'CAUSE I'M NOT MISTER NOBODY.



Deux ans plus tôt

Une petite fille, assise dans son lit, regardait sa main droite. C'était le jour de son anniversaire, le 3 mars. Et personne, dans la maison, ne semblait s'en rappeler. Elle se leva et s'approcha de la porte. Un grattement, un bruissement dans l'air. Et une odeur atroce qui remontait jusqu'à ses narines. Elle frissonna et ouvrit lentement, laissant un rayon de lumière filtrer dans le couloir. Un relent âcre remonta dans ses narines, et elle eut par réflexe un mouvement de recul. Un peu affolée, la jeune fille resta figée. Le grattement venait d'en bas, après l'escalier, au bout de ce couloir qui lui paraissait interminable. Il devait être 22 heures, et la maison était plongée dans un silence de mort depuis maintenant une heure. Elle soupçonnait ses parents d'être dans le salon, encore une fois plongés dans leurs recherches sur les démons et les anges. Comme tous bons chasseurs en période d'Apocalypse. Cette seule vision la dégoûta, et l'emplit de colère envers ses géniteurs, cependant, elle lui donna aussi le courage d'avancer dans le couloir. Elle referma la porte de sa chambre avec précautions et marcha pas à pas, lentement, jusqu'à l'escalier, menaçant et pentu. Elle se rappela que, petite, elle n'osait pas les descendre de peur de faire une chute mortelle.

Dans le noir, elle posa son pied sur la première marche. Puis la seconde. Et ainsi de suite. Ce ne fut qu'arrivée à la moitié qu'elle sentit quelque chose de poisseux sous son pied droit, ainsi qu'une désagréable odeur de fer. Encore dans l'obscurité, elle s’agrippa à la rambarde et termina de descendre, gênée par ce qui semblait tapisser les marches, de plus en plus visqueuses. Malgré la lumière de la lune, qui s'échappait par les diverses fenêtres, elle n'arrivait pas à distinguer ce qu'était ce liquide, aussi poisseux que du coca cola. Mais il aurait fallu beaucoup de bouteilles de coca cola pour arriver à ce résultat. Encore quelques pas en avant, et son exploration fut rapidement stoppée par un obstacle. Son pied ayant heurté quelque chose. Quelque chose de lourd, quelque chose qui portait des vêtements. Elle frissonna et chercha à tâtons l'interrupteur sur le mur, prise de panique. Il semblait que le mur lui même était tapissé du même liquide collant que celui qui couvrait les marches.

Elle trouva enfin l'objet de ses désirs et appuya. Le spectacle qui se révéla à ses yeux la figea sur place. Celui de ses parents, au sol, déchiquetés et posés là comme des poupées de chiffons. Leurs bras et leurs jambes formaient des angles qu'elle n'avait jamais imaginé possibles sur des êtres humains. Le cri qui venait à naître dans sa gorge mourut aussi lorsqu'elle se rendit compte des traces au sol. Des traces qui remontaient les escaliers derrière elle. La personne, ou ce qui avait tué ses parents, était monté. Monté près d'elle, au premier étage. Elle aurait dû le savoir. Après des années de chasse, il n'était pas impossible qu'une créature vengeresse ne les retrouve pour se débarrasser d'eux. Mais la petite n'avait jamais vraiment envisagé cette possibilité. Elle n'avait pas voulu apprendre le métier, pas voulu savoir la moindre chose à propos de ces querelles surnaturelles. Elle avait préféré une vie normale. Si l'on omettait la panic room en fer située dans la cave. Ou ses parents qui partaient parfois pour des semaines et revenaient épuisés, blessés.

Elle tenta de se rappeler. Que lui avait donc dit sa mère? Mais ce n'était pas le moment pour les réminiscences, un bruit sourd venait du premier étage. La petite blonde, instinctivement, dévala l'autre escalier de la maison pour rejoindre la petite salle qui devait, et l'avait d'ailleurs toujours protégée des menaces qui s'étaient invitées chez elle. Jusque là éliminées par ses parents. Elle ferma l'énorme porte et jeta au sol toutes sortes de chaînes en argent, sel, et dessina même quelques pentacles que son père l'avait forcée à mémoriser.

Mais il y avait autre chose. Il y avait cette boite.

Si jamais on meurt ma fille, ouvre la et fait bien tout ce qui est gravé sur l'intérieur du couvercle. C'est sans doute ta seule chance.

Elle souffla en essayant ses mains couvertes de sang sur le pantalon de son pyjama bleu, mains tremblantes. La petite boite s'ouvrait avec la clef qu'elle portait autour du cou, un de ses cadeaux d'anniversaires. Celui de ses 10 ans. Son doigt caressa le bois foncé, elle se perdait dans ses pensées, dans l'image de ses deux parents au sol, gisant. Elle les avait détestés si fort avant de descendre ces escaliers, et aujourd'hui la peine envahissait son corps, lui tordait le ventre. Ils avaient été une famille après tout.

Une fois la boite ouverte, elle commença à déchiffrer les écritures, retenant les larmes qui menaçaient de brouiller sa vue. Quelque chose semblait grattait a l'extérieur de la pièce, ce n'était pas le moment de pleurer ses parents. Les instructions semblaient claires. Elle prit un petit calice, y versa de la myrrhe, de l'oliban, selon les petites étiquettes que portaient les petits sachets. Elle relut ensuite plusieurs fois la dernière phrase. Il lui fallait une pierre. Un oeil de faucon. Tremblante, elle chercha dans la boite et ne trouva pas la moindre chose qui eut pu ressembler à une pierre. Ce ne fut qu'au bout de longues minutes qu'elle remarqua la brillance d'un de ses bracelets. Offert aussi pour ses dix ans. Une petite pierre était suspendue à deux cordelettes. Elle l'arracha brutalement et la jeta dans le récipient. Il ne lui manquait plus qu'une chose. Le sang d'une des personnes nées sous la protection de l'ange Rochel.

Ses parents avaient donc, dès sa naissance, trouvé quel ange était le sien, quel ange veillerait sur elle. Tout était calculé. Elle mordit brutalement sa lèvre inférieur et coupa, a l'aide d'un petit couteau, l'intérieur de sa main, laissant couler quelques gouttes de sang. Il lui suffisait désormais d'appeler trois fois son ange.

Rochel. Rochel. Rochel.

Une seconde passa, puis une autre. Le silence aurait été total si la chose ne grattait pas au dehors. Un désespoir immense s'écroula sur la jeune femme. Elle n'avait jamais cru aux forces surnaturelles, pourquoi celles-ci croiraient en elle maintenant ? ... Mais elle n'eut pas même le temps de se poser plus de questions, une lumière aveuglante surgit du néant. Une lumière qui semblait traverser ses os et tout son corps, perçante. Ses yeux avaient beau être fermés, ses bras remontés devant, la lumière paraissait s'injecter elle-même dans ses orbites.

Et il y avait ce bruit affreux. Et, dans ce bruit qui n'avait rien d'humain, une question. Une question simple, qui laissait comprendre sans un mot que l'ange avait besoin de son corps pour la sauver. Que pouvait-elle dire ? Ses parents déchiquetés, la chose qui avait fait ça derrière la porte, aucune connaissance du combat, aucune chance de survivre. Elle aurait pu mourir elle aussi, les rejoindre. Mais un feu s'était allumé, le feu de la vengeance. Plus fort encore que la peine. Il brûlait ses os.

Oui.

Lorsque Rochel ouvrit les yeux, il était enfermé dans une petite pièce. Trop petite, trop étouffante, et surtout trop soumise aux lois de la physique. L'ange se mit à remuer, à étouffer dans le corps de sa nouvelle hôte. Il avait toujours détesté ses escapades sur la terre. Rochel était un contemplatif, une force tranquille, une unité. Agir, parler, vivre, étaient autant de choses qu'il laissait aux autres. Mais on l'avait appelé. Il avait été demandé. Son corps se frappa durement aux parois de la salle, qui sentait le sel et le sang. Il en était couvert. Un vent de panique souffla sur lui, et il frappa de nouveau son nouveau corps contre une autre paroi du lieu. En vérité, il ne comprenait pas qu'il se jetait partout, se frappait et tombait au sol. Il lui fallu quelques secondes pour prendre contenance.

De toutes façons, le paradis n'était plus vraiment l'endroit rêvé. Il le serait sûrement à son retour. Lui qui avait passé son temps à fuir devant les combats, serait peut-être plus tranquille sur terre. Il posa sa main sur la porte pour en faire sauter les gonds, visiblement plus très au courant des méthodes courantes pour les ouvrir.

Si Rochel était un ange dont les pouvoirs le dépassaient lui-même, il était clair qu'il ne savait pas quand ni où les utiliser. Il posa un pied dehors, le visage inexpressif. Enfin, essaya, puisqu'un loup-garou un peu trop amical le projeta contre le fond de la cave. L'ange se passa la main sur le visage et releva ses cheveux désormais platine pour observer ce qu'il se passait. Possesseur de la lumière, il la laissa inonder la petite cave pour observer les faits.

C'était bien un loup-garou. Horrible et puant. Qui l'effrayait un peu par sa laideur. Il recula encore un peu contre le mur qui ne se poussait pas de là, sentant l'odeur fétide de la créature qui se rapprochait. Créature qui d'ailleurs avait brusquement reculé lorsque la lumière avait envahi les lieux. Non. Il ne voulait pas tuer. Rochel se redressa et commença à détaler héroïquement vers les escaliers qu'il monta en une fraction de seconde. Il n'avait pas envie de tuer, non, jamais non. Il ne voulait rien tuer, détestait la violence et...

Tomba sur le spectacle des deux corps. Stoppé net, il ne put s'empêcher de s'attarder sur l'horreur de la scène. Le sang crépissait les murs, les marches de l'escalier qui semblait monter aux chambres. Deux parents qui avaient voulu sauver leur enfant et s'étaient fait déchirer avant même d'atteindre la première marche. L'ange comprit alors la raison de son invocation. Pouvait-il vraiment partir loin d'ici et laisser une telle injustice. Son regard se tourna vers le ciel pendant que le loup-garou semblait décidé à revenir de la cave, faisant au passage un bruit de tout les dieux.

Dieu, oui, d'ailleurs. Que dirait-il ? Que dirait Dieu devant une telle scène ? Il dirait que le Mal était entré dans cette demeure. A contre-coeur, Rochel se retourna et attendit, debout entre les deux cadavres, que la bête ne sorte par la petite porte qu'il venait de franchir. Il pleurait. Il pleurait la vie qu'il allait ôter, l'humain qui avait été frappé par cette malédiction et qu'il fallait désormais abattre. Lui qui avait quitté le paradis en guerre, heureux de n'avoir pas à combattre, se retrouvait bourreau d'une exécution barbare. Le loup-garou était là. Il avançait vers lui. Ou plutôt elle, la petite fille du couple, bien décidé à la dévorer. Rochel réunit le peu de courage qu'il possédait et leva la main. Il ne lui en fallait pas beaucoup. Mais c'était déjà trop pour lui.

Lorsqu'il sortit de la maison, il se promit de ne faire de mal à aucune autre créature. Divine, humaine, ou autre. Il ne voulait plus faire cela. Il était un soldat de Dieu, mais on avait depuis longtemps consentit à lui laisser des rôles bien plus mineurs. Les soins, la protection, prodiguer la parole divine, parfois même venir sur terre et faire office de muse pour les artistes. Le devin dans l'art, la douceur. Oui, Rochel était un ange de douceur, et non de combat.

Pourtant il savait, au fond de lui, qu'à partir du moment où cette petite avait prononcé trois fois son nom, à partir du moment où il foulait cette terre, loin des siens qui se déchiraient, il allait devoir se battre pour rester. Et s'il retournait au paradis maintenant, il continuerait encore à fuir, à sentir sa foi défaillir. Il voulait croire. Et Dieu était peut-être ici. Peut-être.


Un an plus tard

Les démons et les anges s'affrontaient jour et nuit, sur toutes les parcelles du globe, inlassables ennemis. Surtout en cette nuit d'hiver, gelée. Une nuit de mort. Une nuit que Rochel passait dans un appartement qu'il investissait déjà depuis longtemps. Il attendait les ordres de son archange. Ordres qui ne venaient pas. Lorsqu'il avait été invoqué, son supérieur lui avait intimé de rester sur terre, dans le corps qui lui avait été donné. Et surtout ne pas bouger.

Un an plus tard, Rochel soupçonnait quelque chose d'étrange. Pour tuer le temps, l'ange avait voyagé. Tenté de comprendre le XXème siècle et ses consoles de jeux vidéos. Avait lu 90 ans de Vogue magazine, s'était piqué de passion pour la mode, avait aussi appris à quel point les vieilles femmes aimaient les petits chiens capricieux. Rochel s'était aussi inscrit sur Facebook. Il n'avait pas compris pourquoi il y avait autant de choix de religions, et avait eu un peu de mal à trouver un groupe "ange du Seigneur" un tant soit peu crédible.

Rochel n'était pas que sur Facebook. Il s'était intéressé à un drôle de site. Un site en ébullition. Meetic. Rochel, ange du Seigneur, cherche amitié. Tout comme certains autres, Rochel avait eu beaucoup de mal à comprendre que la terre n'était pas un lieu de foules dociles et nées la bible dans la main. Et RochelAngel n'était tombé que sur une horde de pervers proposant des jeux de rôles plus ou moins sexuels entre "anges et démons". Excepté un homme. Sa façon d'écrire, son humour, ses phrases bien grasses n'étaient pas sans lui plaire. Pour s'amuser, l'ange sous couverture accorda à HuntingForBoobz un rendez-vous. Tout en se demandait si un "boobz" était un animal, ou un sorte de démon.

Le lieu du rendez vous était un magasin de sucreries. Rochel entra, émerveillé, et observa les colonnes colorées. Un homme était à côté de l'ange, il tiqua légèrement. Quelque chose était évident, mais quoi? Un peu embêté, il lâcha la boule de coco qu'il avait attrapé une seconde plus tôt et regarda à sa droite. Un sourire énorme barrait le visage du petit brun. Il passa une main dans ses cheveux mi longs et adressa à Rochel son sourire le plus dragueur. Ce dernier papillonna longuement des cils. Il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus.

" Allons bon Rochel, tu ne dis plus bonjour ? "

Lorsque la vérité sauta aux yeux du petit angelot, il en lâcha le paquet de bonbons qu'il avait commencé à remplir. L'homme lui lança un regard sévère, les petites billes colorées s'éparpillant a leurs pieds.

" GABRIEL ?!"

Oui, car la surprise n'était pas moindre. C'était donc lui, le chasseur de boobz sur Meetic. Et pourquoi ne lui avait-il pas parlé par télépathie ? La réponse de l’intéressé fut, aux yeux de Rochel, énigmatique.

" C'était moins drôle."

Il remplit un autre sac de sucreries en expliquant qu'il était plus simple pour Rochel de rester sur terre, et faire profil bas. Gabriel avait bien assez de soldats efficaces pour gérer les combats sans lui. Il lui demandait cependant de se tenir prêt au cas où l'on aurait besoin de lui.

Mais l'archange n'était pas un idiot, il avait depuis longtemps saisi qu'en période de guerre, Rochel était obéissant mais empli de mauvaise volonté, ce qui faisait de lui le parfait boulet. Il lui offrit une dose suffisante de bonbons pour faire mourir n'importe quel être vivant de diabète foudroyant et lui intima de jouer à la parfaite petite humaine un moment. Gabriel avait pris certaines décisions qui allaient avoir des répercussions et des conséquences dont lui-même avait du mal à mesurer la portée, et allaient sans doute porter préjudice à ses troupes dans un futur proche.

" Je ne peux vraiment pas m'occuper de toi pour le moment." Expliqua Gabriel, empêchant d'un mouvement de la main Rochel de se défendre devant cette infantilisation.
" Je vais te laisser auprès d'une personne qui saura quoi faire. Je reviendrais te chercher après. "

Il avait menti pour la dernière phrase. Au fond de lui, l'archange savait qu'il avait désormais un champ d'action et des probabilités de survie plus que réduits. Mais affoler Rochel n'allait l'avancer à rien. Surtout pas à régler la question de l'apocalypse qui pesait sur les épaules de tous les êtres humains.

La personne en question s'avéra être le gérant d'une boite de strip tease. D'abord choqué, Rochel avait cependant fini par accepter la situation. Il n'avait rien à redire des ordres donnés par Gabriel, qui s'était déplacé en personne pour ... Lui dire de ne rien faire, rien dire, et rester sagement dans une boîte de débauche qu'il fréquentait parfois. Pendant ce temps là, la guerre faisait rage et la fin du monde avançait doucement mais sûrement.

Après un long moment où l'ange s'était mis à bouder, isolé dans un coin de l'institut, il finit par réaliser qu'au fond voir des jeunes femmes se trémousser vêtues seulement de paillettes était probablement moins sanglant et éprouvant qu'enchaîner les combats contre les forces du mal. C'était peut-être même une fleur que d'être là, au milieu de tout ces cadres humains fatigués de leurs journées venus voir de jolies plantes se dandiner.

D'ailleurs, Gabriel passait, de temps à autre. Il regardait les filles, distribuait quelques bonbons à Rochel lors de ses bons jours, et racontait tout un tas d'histoires salaces auxquelles l'ange se contentait d'hocher la tête sans comprendre, couvé par le regard amusé et brillant de son supérieur.

Il avait toujours aimé Gabriel. Il lui avait aussi toujours voué une admiration sans failles. Le concerné en était très amusé, jouait sur les mots et taquinait un Rochel qui ne comprenait pas grand chose au final. Qui végétait, demandant parfois timidement de rentrer au paradis. Mais le silence de Gabriel en disait long. Il disant qu'au paradis, les choses n'allaient pas mieux.

Alors Rochel attendit. Il attendit longuement, coincé dans ce bar, sous l'apparence d'une très jeune fille aux couettes blondes. Puis un jour. Un jour, Rochel, assis au dehors, sentit un brouhaha intense. Tout son être se recroquevilla, pendant ses doigts s’agrippèrent dans ses cheveux.

Il y avait plusieurs voix, des voix d'anges. L'une d'elles était celle de l'Archange Gabriel, la seconde, plus éraillée, bien plus abîmée, une voix qu'il n'avait pas entendu depuis des siècles. C'était celle de Lucifer. Pour que la communication entre les anges de la section soit aussi chaotique, il fallait que soit tous les anges aient des problèmes au même instant, soit que Gabriel était en très grave danger. Il eut à peine le temps de savoir où le trouver, puis le silence se fit. Un silence pesant. Un silence de mort qu'il n'avait jamais connu.

Comme tous les autres anges commandés par Gabriel, Rochel arriva au milieu d'un bâtiment entre le réel et l'illusion, comme posé ici depuis une autre réalité. On ne pouvait s'y tromper, c'était bien la fin. Les immenses ailes de Gabriel se dessinaient sur le sol, noires, pulvérisées. Il paraissait simplement endormi. Que devaient-ils faire désormais ? La plupart se regardaient en chien de faïence. Tous trop occupés par l'apocalypse. Et Lucifer. Et les Winchester. Et ci. Et ca.

Et sans doute par la fin du monde.

Mais pas Rochel, qui s'était avancé timidement parmi ses frères pour regarder ce qu'il restait de l'archange qu'il avait suivi aveuglément depuis sa création. Il restait un corps transpercé et un silence pesant. Un silence qui allait des enfers au paradis. Et pendant que des messes basses s'instauraient, sérieuses et prononçant à quel point l'heure était grave, le petit ange s'était agenouillé auprès du corps.

Il ne restait qu'une empreinte et un hôte vide. La lumière s'était désintégrée, elle n'existait plus. Pourtant, Rochel essaya de la voir. La moindre petite étincelle, ne serais ce qu'une fraction de seconde. Mais non. Rien. Le monde pouvait bien s'écrouler, qu'allait-il faire désormais ? Son amour pour Gabriel le mettait à rude épreuve. Comment leur Père avait-il pu laisser une telle chose arriver ? Laisser partir un archange. Sa main humaine se posa dans la poussière noire qui dessinait ses ailes.

Etais-ce donc de la peine qui serrait son coeur et brouillait sa vue de larmes? Rochel avait déjà ressenti l'horreur, l'amour, et le dégoût, à moindre mesure. Mais la peine, aussi forte et aussi violente, qui glissait dans ses os et le rendait plus humain que jamais, il ne l'avait pas imaginée possible. Quelques anges se retirèrent par petits groupes. Enfin, Rochel retira sa main et la regarda, salie. C'était la seule chose qu'il devait rester de Gabriel. Gabriel qui quelques jours avant lui conseillait d'aller danser au milieu des autres filles au lieu de ruminer dans un coin de salle.

Gabriel qui avait fait le choix de suivre les humains plutôt que Lucider ou Michael, Gabriel qui s'était levé une dernière fois pour mourir. Rochel ne voulait plus entendre parler ni d'apocalypse, ni de de Dieu, ou même de Diable. Un de ses compagnons s'approcha et posa la main sur son épaule. Il murmura tout bas que personne ne pouvait s'occuper de Rochel, et qu'il était grand temps pour lui de fuir cette agitation s'il voulait rester envie. Tout ceux qui l'avaient côtoyé savaient que sans Gabriel pour regarder où il marchait, l'espérance de vie de Rochel se résumait à celle d'un papillon, que ce soit sur terre, ou au paradis.

Certains réprimèrent quelques soupirs devant la faiblesse de Rochel, qui ne semblait se décider à bouger là où il s'était mis, tout près de la carcasse de l'archange. Il ne disait rien, ne faisait rien, les yeux rivés dans ceux désormais vides de Gabriel. Il approcha sa main et secoua inutile l'épaule du brun, qui pour une fois n'arborait pas son inssuportable sourire en coin. Et pourtant, à cet instant, Rochel aurait tué pour le voir naître sur ce visage pâle. Un sourire et un clin d'oeil complice, le tout accompagné d'une phrase typique. " Vous êtes vraiment naïfs, et vous ferez quoi le jour où ça arrivera vraiment hmm? "

Mais rien de tel ne se passa. On finit par le relever et l'éloigner de Gabriel. Quelqu'un semblait lui rappeler qu'il était un ange, et que désormais sa vie allait être la même que celle des autres. Une vie de combats. Mais le discours restait flou dans son esprit. La seule certitude qui ressortait, la seule chose qui s'imposait à ses yeux encore brouillés, était qu'à partir de cet instant Rochel aiderait les humains quel qu'en soit le prix. Il aiderait comme il le pourrait la race qu'avait choisi Gabriel. Par amour, et par confiance envers lui.

Même si le chemin s'annonçait long. Il compterait peut-être sur Castiel. Ou quelques anges rebelles. Mais pas plus. Sa seule priorité allait être de suivre le chemin ouvert par son archange. Il baissa les yeux une dernière fois sur sa main encore couverte d'une fine pellicule de poussière noire. Il la ferma pour conserver ce petit reste et sortit enfin de l'immeuble.

Il marcha des heures, attendant la nuit. La lune était importante pour Gabriel, il le savait. Lorsqu'il rouvrit la main, il s'était rendu au club de strip-tease. Il connaissait heureusement le chemin assez bien pour ne pas avoir à lever le nez lorsqu'il serpenta entre les couloirs. Il avait fini par se rendre dans la salle où les costumes, plutôt légers, des danseuses étaient entreposés. Il posa sa main sur un des soutient-gorges blancs bien rembourrés et la recula pour voir la trace qu'il y avait laissé. Nette, noire, et sûrement difficile à partir au lavage.

Probablement un des endroits où Gabriel, après avoir longuement fréquenté le monde des humains, aurait aimé poser les mains une dernière fois.









LET'S MAKE A DEAL
WE ALL HAVE FRIENDS AND ENNEMIES.




• POUR LES PREDEFINIS ANGES/DEMONS UNIQUEMENT :

• NOM : Nature du lien

• NOM : Nature du lien

• NOM : Nature du lien








BEHIND THE SCREEN
THERE IS A REAL PERSON.







(c) savedean



• PSEUDO : Patate
• PRENOM ? : Manon-mélody
• ÂGE : 19 trèèèèèèèèèèèèèèèès bientôt
• PV ou Inventé ? : Inventey
• CODE DU REGLEMENT : Apocalypse Now
• LE FORUM JE L'AI TROUVE GRACE A QUI ? : Beuh j'étais là futunépok
• VOTRE AVIS SUR LE DESIGN ETC. : La question a 2000 points, il est génial ce design
• AUTRE CHOSE A NOUS DIRE ? : ... Hmmm ... nan : D




Dernière édition par Rochel le Dim 29 Mai - 8:22, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fakesinatra.deviantart.com


Admin ϟ Marshal Eastwood, Clint Eastwood.

avatar

ME, MYSELF AND I


ϟ Messages : 2625
ϟ Date d'Arrivée : 16/09/2010
ϟ I'm : 28
ϟ My famous quote : I was missing something, you know what it was ? It was you.
ϟ Copyright : Wandering Spirit
ϟ Groupe : Hunters

MY ROAD
▬ STATUT RP: [ CLOSE ]
▬ A ne pas négliger :
▬ FRIENDS & ENNEMIES:

MessageSujet: Re: Rochel   Sam 28 Mai - 3:42


RE BIENVENUUUUE



BIENVENUE
FUTUR PETIT MEMBRE QUELQUES POINTS IMPORTANTS :


ϟ Maintenant que tu t'es inscris et que tu as commencé ta fiche, n'oublie pas que tu as un délai d'UNE SEMAINE pour la finir entièrement. Si correction il doit y'avoir, tu as droit à un délai supplémentaire de trois jours maximum.

ϟ Une fois ta fiche prête à être validée, un Admin passera pour vérifier que tu as bien compris le contexte ( et le PV, s'il s'agit d'un prédéfini) et que ton personnage pourra évoluer pleinement au sein du forum.

ϟ Attention ! A la grammaire et à l'Orthographe, nous savons que cela peut parfois être agaçant et que l'on peut paraître sévère, mais le forum a un certain niveau, si l'on voit qu'il n'y a pas que des fautes d'inattention, et s'il s'agit réellement d'un problème de grammaire, ou de conjugaison, nous vous demanderont impérativement de corriger. Si nous jugeons que vous n'avez pas le niveau, soit on vous proposera un groupe "plus simple", soit nous ne validerons pas, à notre plus grand regret. Nous aussi nous en faisons parfois, c'est pourquoi s'il y'en a quelques unes nous laisserons passer.

ϟ Une fois que tu auras été validé, n'oublie pas de recenser ton Avatar s'il ne s'agit pas d'un prédéfini. Nous te demanderons de remplir entièrement les informations de ton profil.

ϟ Enfin, une fois ton entrée en jeu, n'oublie pas la règle importante : Une réponse RP tous les 15 jours maximum, ce qui nous prouvera ta motivation, ta présence, et fera ainsi avancer le forum et son intrigue.

POUR FINIR, BONNE CHANCE POUR TA FICHE ET AU PLAISIR DE TE RETROUVER EN RP !


_________________

DEEP DOWN ϟ "That's one deep, dark nothing you got there, Dean. Can't fill it, can you ? Not with food or drink. Not even with sex. Oh, you can smirk and joke and lie to your brother, lie to yourself, but not to me ! I can see inside you, Dean. I can see how broken you are, how defeated. You can't win, and you know it. But you just keep fighting. Just... keep going through the motions. You're not hungry, Dean, because inside, you're already... Dead."
(c) tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

ME, MYSELF AND I


ϟ Messages : 32
ϟ Date d'Arrivée : 26/05/2011
ϟ I'm : 29
ϟ Copyright : Fanaud
ϟ Groupe : Skinwalkers

MY ROAD
▬ STATUT RP: [ OPEN ]
▬ A ne pas négliger :
▬ FRIENDS & ENNEMIES:

MessageSujet: Re: Rochel   Sam 28 Mai - 3:48

Voilà ma belle Rochel! Hop
N'oublies pas le crédit : (c) Fanaud pour les 100px... c'était trop petit pour l'écrire dessus.
J'espère qu'elles te plairont!






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rochel



avatar

ME, MYSELF AND I


ϟ Messages : 32
ϟ Date d'Arrivée : 26/05/2011
ϟ I'm : 26
ϟ My famous quote : We saved the world. I say we have to party !
ϟ Groupe : Angels

MY ROAD
▬ STATUT RP: [ OPEN ]
▬ A ne pas négliger :
▬ FRIENDS & ENNEMIES:

MessageSujet: Re: Rochel   Sam 28 Mai - 3:54

MERCIIII <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fakesinatra.deviantart.com




avatar

ME, MYSELF AND I


ϟ Messages : 32
ϟ Date d'Arrivée : 26/05/2011
ϟ I'm : 29
ϟ Copyright : Fanaud
ϟ Groupe : Skinwalkers

MY ROAD
▬ STATUT RP: [ OPEN ]
▬ A ne pas négliger :
▬ FRIENDS & ENNEMIES:

MessageSujet: Re: Rochel   Sam 28 Mai - 4:01

Ça me fait PLAISIR!!! Lov
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rochel



avatar

ME, MYSELF AND I


ϟ Messages : 32
ϟ Date d'Arrivée : 26/05/2011
ϟ I'm : 26
ϟ My famous quote : We saved the world. I say we have to party !
ϟ Groupe : Angels

MY ROAD
▬ STATUT RP: [ OPEN ]
▬ A ne pas négliger :
▬ FRIENDS & ENNEMIES:

MessageSujet: Re: Rochel   Dim 29 Mai - 1:53

Je pense que c'est terminé : D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fakesinatra.deviantart.com


Modo ϟ King Of Hell

avatar

ME, MYSELF AND I


ϟ Messages : 494
ϟ Date d'Arrivée : 16/11/2010
ϟ I'm : 30
ϟ My famous quote : Give him a kiss for me.
ϟ Copyright : Deanouille
ϟ Groupe : Démons

MY ROAD
▬ STATUT RP: [ OPEN ]
▬ A ne pas négliger :
▬ FRIENDS & ENNEMIES:

MessageSujet: Re: Rochel   Dim 29 Mai - 7:04

Je suis pas cool mais dans ta nouvelle partie, ya encore quelques fautes d'inattention... Tu peux corriger s'il te plaît ?

Autrement, je trouve que ton histoire se tient...

_________________

« I am The King
... of HELL »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rochel



avatar

ME, MYSELF AND I


ϟ Messages : 32
ϟ Date d'Arrivée : 26/05/2011
ϟ I'm : 26
ϟ My famous quote : We saved the world. I say we have to party !
ϟ Groupe : Angels

MY ROAD
▬ STATUT RP: [ OPEN ]
▬ A ne pas négliger :
▬ FRIENDS & ENNEMIES:

MessageSujet: Re: Rochel   Dim 29 Mai - 7:06

Bien sur que je peux corriger xD juste je prends le temps de me reposer les yeux et je te fais ça =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fakesinatra.deviantart.com


Modo ϟ King Of Hell

avatar

ME, MYSELF AND I


ϟ Messages : 494
ϟ Date d'Arrivée : 16/11/2010
ϟ I'm : 30
ϟ My famous quote : Give him a kiss for me.
ϟ Copyright : Deanouille
ϟ Groupe : Démons

MY ROAD
▬ STATUT RP: [ OPEN ]
▬ A ne pas négliger :
▬ FRIENDS & ENNEMIES:

MessageSujet: Re: Rochel   Dim 29 Mai - 8:17

... Quand je mets sur Word il en reste un peu mon Rochounet... So angel

Citation :
Comme tout bons chasseurs

Citation :
des menaces qui s'était invitées chez elles

Citation :
selon les petits étiquettes

Citation :
Comme tout les autres anges commandés

Voilà. Quand celles-ci seront corrigées, je te validerai ! Lov

_________________

« I am The King
... of HELL »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rochel



avatar

ME, MYSELF AND I


ϟ Messages : 32
ϟ Date d'Arrivée : 26/05/2011
ϟ I'm : 26
ϟ My famous quote : We saved the world. I say we have to party !
ϟ Groupe : Angels

MY ROAD
▬ STATUT RP: [ OPEN ]
▬ A ne pas négliger :
▬ FRIENDS & ENNEMIES:

MessageSujet: Re: Rochel   Dim 29 Mai - 8:23

Corrigées mon petit Crowley ! Désolée pour les tous/tout, ça, ça m'a jamais parlé ! u_u Par contre les autres je m'auto applaudis de pas les avoir vues en deux relectures. * HEADDESK * Désolée pour le dérangement <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fakesinatra.deviantart.com


Modo ϟ King Of Hell

avatar

ME, MYSELF AND I


ϟ Messages : 494
ϟ Date d'Arrivée : 16/11/2010
ϟ I'm : 30
ϟ My famous quote : Give him a kiss for me.
ϟ Copyright : Deanouille
ϟ Groupe : Démons

MY ROAD
▬ STATUT RP: [ OPEN ]
▬ A ne pas négliger :
▬ FRIENDS & ENNEMIES:

MessageSujet: Re: Rochel   Dim 29 Mai - 8:29

FELICITATIONS ROCHEL !

Tu es VALIDE!

Mon petit canard pourra t'ajouter à ton groupe. En attendant, tu peux faire ta fiche de lien, de topics, réserver ton avatar et surtout t'ECLATER en notre compagnie !


_________________

« I am The King
... of HELL »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rochel



avatar

ME, MYSELF AND I


ϟ Messages : 32
ϟ Date d'Arrivée : 26/05/2011
ϟ I'm : 26
ϟ My famous quote : We saved the world. I say we have to party !
ϟ Groupe : Angels

MY ROAD
▬ STATUT RP: [ OPEN ]
▬ A ne pas négliger :
▬ FRIENDS & ENNEMIES:

MessageSujet: Re: Rochel   Dim 29 Mai - 8:30

On dirait une pub internet : VOUS AVEZ GAGNE 10000 EUROS !!!

Merci bien Crowleymonamourquej'aimeraistoutemavieohoui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fakesinatra.deviantart.com

Contenu sponsorisé




ME, MYSELF AND I



MessageSujet: Re: Rochel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rochel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Road Again ϟ Ad vitam aeternam :: 
FICHES EN PASSAGE
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit