AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CASTIEL&RAPHAËL ► this is war

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




avatar

ME, MYSELF AND I


ϟ Messages : 64
ϟ Date d'Arrivée : 08/05/2011
ϟ Copyright : Lanie
ϟ Groupe : Angels

MessageSujet: CASTIEL&RAPHAËL ► this is war   Dim 15 Mai - 18:47

La nuit s’était abattue il y avait bien longtemps déjà sur la petite bourgade de Lawrence dans le Kansas, tout était parfaitement calme en cette heure tardive, il n’y avait pas un chat et c’est dans un bruissement d’ailes que Castiel fit son entrée, vêtu de son éternel trench-coat qui ondulait en claquant au vent. Il y avait bien longtemps maintenant que l’ange n’était pas descendu sur Terre, il en éprouvait même une certaine culpabilité. Sam, Dean et Bobby avaient plusieurs fois cherché à le joindre mais l’ange préférait jouer les abonnés absents en les mettant en sourdine, trop occupé à résoudre les problèmes que l’évitement de l’apocalypse avait causés là-haut. Jamais il n’aurait cru que la disparition de Lucifer et de Michael aurait causé un tel foutoir au Paradis, c’était devenu l’anarchie la plus totale alors Castiel s’était autoproclamé porte-parole et sauveteur, un rôle qu’on lui avait attribué d’office parce que Dieu avait choisi de le ramener à la vie. Certains anges le voyaient comme un Messie, d’autres comme la personne à abattre. Raphaël et ses acolytes voulaient apparemment sa tête sur un piquet. Il était pour ainsi dire la seule personne à se rebeller et il craignait que d’autres de ses frères ne se joignent à lui sous prétexte qu’il avait miraculeusement ressuscité. Par chance, le poids des arguments de Castiel faisait pencher la balance en sa faveur, une poignée d’anges s’étaient ralliés à sa cause, assez pour former une armée qu’il avait judicieusement nommé « Team Free Will », vestige d’une vie passée sur Terre aux côtés des Winchester et de Bobby Singer. Un fossé s’était creusé entre eux depuis, il l’avait compris lorsqu’il tendait l’oreille pour entendre Dean jurer après lui, manifestement frustré que l’ange ne lui apparaisse plus et pourtant, ce n’était pas faute d’avoir expliqué que si l’apocalypse avait pu être évitée sur Terre, elle risquait de se produite incessamment sous peu au Paradis s’il ne faisait rien pour l’en empêcher. Il regrettait parfois de ne pas avoir un bouton « Mute » afin d’être sûr de ne plus entendre leurs prières. Ne pas être tenté de répondre à leurs appels s’avérait être une entreprise très difficile, Castiel était souvent tiraillé par l’envie de quitter ses frères pour rejoindre ses amis mais il savait que s’il faisait cela, Raphaël saisirait l’occasion pour lancer une offensive contre eux et s’en serait fini de la rébellion. Il n’était déjà pas assez puissant pour tenir tête à son frère aîné. Les humains avec qui il avait progressé ces dernières années lui avaient appris que l’union fait la force et qu’à nul sacrifice, nul victoire. C’était sans doute la plus belle des leçons qu’il n’avait jamais apprise. Dire qu’il était venu sur Terre avec l’intime conviction d’avoir tout à leur apprendre, voilà qu’au bout du compte il était devenu un simple apprenti.

La démarche assurée, Castiel marchait en direction du cimetière de Lawrence où quelques mois plus tôt, Sam s’était sacrifié pour sauver le monde de l’Apocalypse, un sens du sacrifice qui l’avait profondément touché. Dans cette école qu’était la vie parmi les humains, Castiel avait gagné en humanité justement, il percevait les émotions bien plus qu’auparavant et cela l’avait rendu sensible à certaines choses. Si certains de ses frères s’accordaient à dire que cela le rendait plus faible, d’autres reconnaissaient volontiers qu’en fin de compte, leur frère avait gagné en maturité, en expérience et que cela faisait de lui l’une des personnes les plus à même de diriger les troupes de l’armée des « emplumés » comme dirait un certain Winchester. Castiel avait eu tendance à prendre exemple sur Dean comme un petit frère prenant exemple sur son aîné malheureusement on ne pouvait pas toujours affirmer que l’ange avait saisi les bons côtés. Prenons les jurons ou la belle cuite qu’il s’était pris une fois, par exemple. Si Dieu avait été là… D’ailleurs, où était-il en ce moment ? Eh bien, c’était justement pour répondre à cette question qui le taraudait depuis des mois que Castiel était revenu sur Terre à la recherche d’Haziel. Cet ange était le seul à pouvoir le guider jusqu’à ce Père qu’il n’avait jamais vu directement mais depuis que Michael et Lucifer étaient hors course, son frère restait introuvable et il savait de source sûr que Raphaël tentait de le ramener à sa cause.

C’était un autre ange qui l’avait mené ici. Un ange qui se disait être neutre et n’appartenir à aucun camp sous prétexte qu’il avait été touché par le discours de Castiel concernant le « libre arbitre » mais cela pouvait être un piège. Tel un robot, l’ange se dirigea jusqu’au cimetière de Lawrence et s’agenouilla près de la tombe de Mary et John Winchester, ses traits se radoucirent aussitôt, soudainement marqués par la désolation. Il resta là un bon moment, méditatif, levant parfois les yeux au ciel sûrement dans l’espoir de recevoir un signe qu’il ne recevrait probablement jamais. Dieu cherchait peut-être à le punir d’avoir imposé la liberté d’expression là-haut. Que lui avait-il pris ? C’était comme s’il avait cherché à domestiquer des animaux sauvage… ou l’inverse, difficile à dire. Un bruissement d’ailes se fit entendre et bientôt Castiel ressentit une présence angélique juste derrière lui, l’obligeant à se redresser pour faire face à l’intrus : une jeune femme à la peau brune et aux cheveux d’un noir de jais légèrement ondulés. Il n’y avait qu’un ange pour posséder un tel vaisseau. « Raphaël. ». Son ton était froid et mauvais néanmoins, on y percevait tout de même une pointe de respect parce qu'il s'agissait là de son frère ainé, beaucoup plus puissant que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

avatar

ME, MYSELF AND I



MessageSujet: Re: CASTIEL&RAPHAËL ► this is war   Lun 16 Mai - 9:51

Lawrence, Kansas, là où tout avait commencé et là où tout aurait dû finir. L'archange arpentait les rues de la ville, le vent sur le visage, le soleil étant encore en train de se coucher. Les quelques habitants qui se trouvaient encore dehors à cette heure-ci jetèrent des regards intrigués à la jeune fille. Quel âge avait-elle ? Pourquoi avait-elle l'air si austère ? Elle aurait dû être en train de s'amuser dans le bar de la ville avec un ou plusieurs prétendants à ses bras. Elle n'aurait pas dû se rendre vers le cimetière de la ville, endroit que les gens avaient tendance à éviter. Mais il y avait bien longtemps que Flora et son sourire si candide et si innocent c'était éteint. C'était à présent une expression de détermination qui pouvait se lire sur son visage. Cette expression s'accordait parfaitement avec le costume noir trois pièces que la jeune fille portait, ressemblant bien plus à l'ombre de la mort qu'à un être humain. Humain, non, il n'y avait plus rien d'humain dans ce corps. Pas avec le genre de pouvoir qui coulait dans ses veines et qui permettait à Raphael d'arpenter la planète.

Oui, il était descendu, il avait osé quitter son précieux trône dans l'un des paradis de ses fidèles. Mais assez joué. L'archange était lassé de sa position de simple stratège et il en avait assez de bouger des pions qui n'étaient pas fichus d'exécuter des ordres correctement. Il était un pion à présent et il était beaucoup plus performant que n'importe lequel de ces abrutis. La pièce maîtresse du jeu, la reine. Un simple haussement de sourcils suffit à Raphael pour ouvrir le portail du cimetière. Au loin, le soleil disait au revoir à tous et la nuit s'installait sincère et fidèle. Une nuit comme les autres pour eux mais une nuit parfaite pour tuer selon Raphael. Personne n'était assez compétent pour lui ramener Castiel, parfait, s'était dit l'archange, il oserait aller le chercher lui-même. Ce n'était pas son vrai vaisseau cependant Raphael trouvait que la jeune fille faisait amplement l'affaire : belle et souriante, les gens laissaient tomber facilement leur garde. Quelle bande d'idiots … Comme l'ange qu'il avait capturé, puis ensuite torturé et enfin forcé à envoyer un message à Castiel. Raphael savait très bien que son petit frère ne résisterait pas à l'appel d'une pauvre âme torturée qui attendait qu'on le guide.

Pauvre fou, se disait Raphael. La liberté ? C'était un concept inventé par les humains, ils étaient des anges, avaient des desseins bien plus grands. Et celui de Raphael commençait par la libération de ses deux grands frères. Son regard se porta sur le sol, là où aurait dû se trouver l'entrée de la cage. Il se pencha et laissa sa main se balader dans la terre sèche. Lucifer il comprenait … Mais pourquoi Michael aussi ? Que son grand frère ne s'inquiète pas, il avait la ferme intention de le libérer. Et d'apporter enfin le silence sur cette planète d'insectes qui étaient beaucoup trop bruyants à son goût. Castiel,Balthazar et tous les autres n'étaient que des … accidents de parcours. Il se chargerait de les éliminer. Un par un. Il y avait bien longtemps qu'il avait cessé de les considérer comme ses frères, après tout, il n'avait pas hésité à tuer Castiel une première fois. Il avait hâte de recommencer … Sauf que cette fois Raphael prendrait quelques précautions pour s'assurer qu'il était bien mort.

Il entendit Castiel arriver avant même de le voir. Raphael s'éclipsa un instant avant d'apparaître derrière l'autre ange au trench-coat. « Raphaël. »" Castiel …Tu as gâché mon bel effet de surprise … Tant pis je vais devoir faire avec. Est-ce que tu vas bien ?" Ce n'était pas une vraie question et avec le ton qu'il avait employé, il était vraiment facile de deviner que Raphael ne se souciait guère de la santé de Castiel. L'archange croisa les bras sur sa poitrine et avança jusqu'à Castiel, son regard toujours aussi vide et froid. Il ne ressemblait vraiment plus à un ange à cet instant si ce n'était pour le pouvoir qui émanait de lui et les traits de la jeune Flora n'avaient rien de séduisant. Enfin si … mais une beauté fatale et meurtrière. "Non en fait, ce n'est pas vraiment une question mais tu sais la politesse tout ça … A force de traîner parmi les humains, on prend leur habitudes, enfin tu connais ça mieux que quiconque." D'un simple mouvement de tête de la part de Raphael, Castiel se retrouve plaqué contre la pierre tombale la plus proche, incapable de bouger. Il était hors de question que Castiel lui échappe cette fois, assez joué au chat et à la sourire. Est-ce que Raphael allait le tuer ce soir ? Certainement pas, il fallait avouer que quelque part … Castiel était distrayant.

"Ce que tu devrais plutôt te demander cher petit frère c'est pourquoi est-ce que tu es encore en vie … Et non ce n'est pas à cause de ta misérable armée d'une centaines anges ! Je dois avouer qu'à un moment j'ai failli être effrayé mais franchement … C'est juste hilarant." Qu'ils essayent donc de s'en prendre à lui … Raphael les laisserait se battre et abattrait leur précieux leader à tous, ce cher Cas. "La seule raison qui fait que es encore en vie … C'est parce que j'ai dit à mes soldats de ne pas te tuer. Tu devrais te concentrer un peu plus petit frère, oublie les Winchesters, ton précieux Dean ou même l'apocalypse. Ton plus gros soucis là tout de suite … C'est moi." Ceci étant dit, Raphael se rapprocha de son frère, leur visages à quelques centimètres l'un de l'autre, l'observant avec son premier sourire de la soirée. Ce genre de sourire n'avait rien à voir avec l'expression de joie des mortels, ce n'était qu'un sourire de mauvais augure.
Revenir en haut Aller en bas




avatar

ME, MYSELF AND I


ϟ Messages : 64
ϟ Date d'Arrivée : 08/05/2011
ϟ Copyright : Lanie
ϟ Groupe : Angels

MessageSujet: Re: CASTIEL&RAPHAËL ► this is war   Lun 16 Mai - 17:56

La Terre était le dernier endroit où Castiel s’attendait à voir apparaître Raphaël, d’ordinaire seuls les anges à sa solde se déplaçaient pour lui et cela finissait bien souvent en bain de sang. Il avait toujours eu l’âme d’un soldat, ce n’était pas la première fois qu’il tuait et ce ne serait sûrement pas la dernière au vue de tout ce qui se passait au Paradis en ce moment mais ôter la vie de ses frères lui arrachaient un certain pincement au cœur qu’il n’avait jamais eu. Un élan de conscience, appelez ça comme vous voulez. Castiel avait autrefois essayé de la jouer pacifiste en tentant de raisonner ses pairs mais il avait fini par renoncer en passant à l’acte une bonne fois pour toute. L’ange devait y mettre un terme et il comptait bien à ce que cela se finisse avec la tête de Raphaël sur un piquet. Son frère était plus fort que lui, qu’à cela ne tienne, avec l’aide de trois humains il était parvenu à stopper l’Apocalypse alors ce n’était qu’une question de temps avant qu’il ne trouve la solution ultime à tous ses problèmes. "Castiel …Tu as gâché mon bel effet de surprise … Tant pis je vais devoir faire avec. Est-ce que tu vas bien ?". Imperturbable, Castiel fixa son aîné sans détourner le regard, sans prendre la peine de lui répondre. S’il allait bien ? Non seulement la question ne se posait même pas mais, en plus de ça, l’ange n’était pas dupe. Comme si Raphaël se souciait des autres. Ce serait une première. Cette question sonnait d’ailleurs horriblement faux, le ton dédaigneux de sa voix en était la preuve irréfutable alors pourquoi prendre la peine de répondre à une question dont il connaissait sûrement la réponse ? Non, ça n’allait pas. Ca irait beaucoup mieux lorsqu’il serait hors d’état de nuire, hors d’état de sortir l’un des deux autres Archanges, ou les deux, de la Cage dans laquelle ils étaient retenus prisonnier depuis des mois maintenant. Castiel regrettait l’absence de ces trois humains si précieux qui auraient sans doute pu lui apporter une aide mais le fait est qu’un fossé s’était creusé entre eux et qu’il n’était pas sûr d’être accueilli à bras ouverts après avoir passé autant de temps à ignorer leurs prières lorsqu’ils avaient eu besoin de lui. Pourtant, ce n’était pas faute d’essayer. Les premiers mois, Castiel avait observé Dean, tapis dans l’ombre alors que ce dernier tentait vainement de vivre la vie normale qu’il avait toujours souhaité aux côtés de Lisa et Ben Braeden. De quel droit oserait-il débarquer du jour au lendemain pour réclamer une aide quelconque ? Mary Winchester n’avait jamais souhaité que ses fils aient une vie comme celle-ci, Dean avait enfin une chance de quitter ce cercle vicieux, ce job pour lequel il n’était jamais remercié et pour lequel il avait autant perdu que sacrifié depuis sa plus tendre enfance. Non. Castiel n’en avait pas le droit. Pourtant, au vue de tous les services qu’il avait rendu à Dean, ça n’aurait été que justice mais l’ange n’avait pas la force de réclamer son dû, surtout pas après l’avoir vu heureux bien qu’il voyait sans aucun mal que ses instincts de chasseur étaient toujours là et lui hurler parfois de rejoindre la bataille.

"Non en fait, ce n'est pas vraiment une question mais tu sais la politesse tout ça … A force de traîner parmi les humains, on prend leur habitudes, enfin tu connais ça mieux que quiconque.". Cela ressemblait déjà plus à son frère, rien que dans l’expression du regard, vide, froid et meurtrier. Castiel reconnaissait son frère dans cette petite pique. C’était vrai qu’après toutes ces années passées parmi les humains, l’ange avait copié leur particularité et pas toujours les meilleures. C’était le risque à courir lorsqu’on fréquente de trop près Dean Winchester. Castiel fronça les sourcils, l’air mauvais. Lui qui autrefois pensaient que les êtres humains n’avaient pas vraiment d’intérêt ; plus parce qu’autrefois il était facilement influençable et avait tendance à trop écouter ses grands-frères, il était maintenant un fervent défenseur de l’humanité. Mieux valait que l’on ne touche pas un cheveu des trois humains qu’il protégeait au risque de subir ses pires foudres. L’ange s’apprêtait à rétorquer quelque chose mais Raphaël ne lui laissa pas cette occasion. Le corps de Castiel quitta le sol pour aller s’écraser sur une pierre tombale. La tête de son hôte frappa violemment le marbre dur et bientôt, il sentit un liquide poisseux couler le long de sa joue. L’ange l’effleura du bout des doigts et constata qu’il s’agissait de sang. C’était rare pour un ange de saigner. "Ce que tu devrais plutôt te demander cher petit frère c'est pourquoi est-ce que tu es encore en vie … Et non ce n'est pas à cause de ta misérable armée d'une centaines anges ! Je dois avouer qu'à un moment j'ai failli être effrayé mais franchement … C'est juste hilarant. La seule raison qui fait que es encore en vie … C'est parce que j'ai dit à mes soldats de ne pas te tuer. Tu devrais te concentrer un peu plus petit frère, oublie les Winchesters, ton précieux Dean ou même l'apocalypse. Ton plus gros soucis là tout de suite … C'est moi.". Castiel était paralysé. Il avait horreur de se sentir en position de faiblesse comme une vulgaire marionnette mais c’était un fait indéniable ; Raphaël était avait le dessus. Il l’observa approcher son visage à quelques centimètres du sien. « Je suis en vie parce que Dieu l’a voulu sans quoi il ne m’aurait pas ramené. Tu as raison d’être effrayé, mon frère, parce que je ne te laisserais jamais libérer Lucifer et Michael. Vous pensez tous que les Winchester ne sont que des brebis galeuses mais tu sembles oublier que pendant deux ans, ils vous ont mis des bâtons dans les roues en faisant échouer vos plans. Regardes ce que Zachariah est devenu. Je n’ai pas peur de toi, Raphaël. Tu ne me tueras pas. Pas ce soir. Je te connais, tu aimes attirer l’attention et c’est pour ça que je sais que tu me portera le coup de grâce devant une assemblée pour montrer à tous les anges l’étendue de ta puissance ou pour les dissuader de te tourner le dos… ». Il était bien décidé à lui tenir tête même si pour cela, son frère allait lui flanquer une sacrée dérouillée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

avatar

ME, MYSELF AND I



MessageSujet: Re: CASTIEL&RAPHAËL ► this is war   Lun 23 Mai - 6:53

Est-ce que Raphael avait déjà été de bonne humeur ? Sûrement à des temps plus anciens, quand Dieu était encore présent et que tout allait bien. Mais depuis plus aucun sourire ne pouvait orner ce visage, mis à part les sourires mesquins et hypocrites qui étaient destinés à tous. Victime, serviteurs, Raphael ne faisait aucune distinction, ils n'étaient que des pions sans noms qui le mèneraient à son but. Jadis, lui aussi avait été un pion, il n'avait pas été poussé devant la scène parce qu'il le voulait mais tout simplement parce que c'était l'ordre des choses. Ses autres grands frères étaient tombés à lui maintenant de continuer ce pourquoi Michael avait oeuvré. L'Apocalypse. Et si certains voyait le mal dans cette fatalité, Raphael y voyait une issue inévitable. Et personne n'allait l'en empêcher. Car s'il y avait bien un sentiment humain que Raphael connaissait … C'était la détermination. Une détermination froide et implacable et personne n'allait se mettre sur son chemin. Pas Castiel. Pas les Winchesters. Ni même … Dieu ?

En entendant le nom de son Père dans la bouche de ce traître de Castiel, Raphael ne se retint plus et lui asséna un violent coup de poing dans la mâchoire. Il fit cependant en sorte que Castiel reste debout … Hors de question qu'il se mette à genoux devant son grand frère tout de suite … Pas quand la soirée venait juste de commencer. Raphael n'était pas connu pour s'en prendre physiquement à ses adversaires : son don de télékinésie était toujours suffisant. Et, comme il l'avait un soir dit à Dean, il excellait dans l'art de la torture car il avait une imagination débordante. Mais de quel droit cet insecte insignifiant se permettait-il de parler de Dieu ? Castiel ne le connaissait pas … Il ne l'avait pas vu. Raphael si, il avait reçu des ordres directs, c'était lui le bon fils. Pas Castiel. Sur cette pensée, juste pensée, il répéta l'opération et infligea un autre coup à Castiel. Sans se soucier du fait que cela était totalement injuste et que son petit frère ne pouvait pas répliquer. Tant pis s'il ne voulait pas comprendre par les mots, Raphael lui ferait comprendre autrement. Il allait leur faire comprendre à tous ce qu'il en coûtait de ne pas être sous son drapeau.

Il s'empara de la mâchoire ensanglantée de Castiel, une expression meurtrière sur le visage. "Tu n'as raison que sur le dernier point Castiel … Ta mort sera … Grandiose !" Ajoutant le dernier mot, Raphael cessa d'user de ses pouvoirs et laissa Castiel retomber sur le sol. Il jeta un regard dédaigneux à son frère avant de lui tourner dos, fixant distraitement les pierres tombales. Avait-il la moindre idée de ce que Raphael avait prévu pour lui ? Il avait tout de même appris avec les meilleurs et lui, il écoutait ses grands frères. Raphael regarda par dessus son épaule et lança à Castiel : " Ne t'en fais pas … Je ferai en sorte que Dean soit au courant … En lui envoyant ton trench-coat avec un petit mot qu'est-ce que tu en penses ?" Ou alors Dean pourrait directement assister aux festivités … Raphael n'avait pas encore décidé. Tout comme il n'avait pas encore décidé quelle aile il arracherait à Castiel en premier. Celle de gauche ou celle de droite ? Les deux en mêmes temps ? Hmmm … Tentant. Raphael fit lentement volte-face, regardant son petit frère comme s'il le voyait pour la première fois. Petit … C'était certain. Petit Castiel qui faisait tant de bruit pour rien … Oh comme il avait hâte de l'écraser sous son pouce.

"Tu ne sais rien du tout sur Dieu, tu ne sais absolument rien. Pour qui donc te prends tu petit frère ? Tu n'étais pas là quand Il a décidé de créer ce monde que tu veux tant défendre, tu n'étais pas là quand Dieu a ordonné que Lucifer parte ou même quand Michael l'a chassé du Paradis. Tu n'étais pas là." Les trois mille années de vies de Castiel n'étaient rien comparées aux siècles de Raphael. Il avait été conçu le premier et avait de ce fait raison."En fait je ne vois même pas pourquoi est-ce que tu me considères comme le méchant de l'histoire, tu devrais être en train de me lécher les pieds mais enfin …" Raphael haussa les épaules avant de s'asseoir sur la pierre tombale la plus proche, son regard toujours sur Castiel. Il essayait encore de le comprendre, mais honnêtement … Castiel sentait plus l'humain que l'ange … Comment avait-il fait pour se perdre à ce point ? C'était le seul point sur lequel il était curieux. "Dis moi donc Cas … Dis moi pourquoi est-ce que tu continues à te battre ?" Raphael changerait-il d'avis en entendant les raisons de son petit frère ? Sûrement pas mais … Cela pouvait toujours être distrayant. Non, les convictions de Raphael ne changeraient pas pour autant. Tout comme le fait qu'au final … Castiel allait devoir le tuer ou bien ce serait l'inverse. Mais pour l'instant, qu'il parle et qu'il retarde un peu plus l'échéance.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




ME, MYSELF AND I



MessageSujet: Re: CASTIEL&RAPHAËL ► this is war   

Revenir en haut Aller en bas
 

CASTIEL&RAPHAËL ► this is war

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Road Again ϟ Ad vitam aeternam ::  :: 
ROUTE 66
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit